Formation EDI Troubles sensoriels: suite de juillet : 17 et 18 décembre , même lieu, même heure, mêmes modalités. Les Ted's enverront un mail d'ici la fin de semaine si possible.

Manifestations 2017  afin de financer des formations : marche dimanche 30 juillet, théâtre samedi 28 octobre, vente d'huîtres samedi 23 décembre 2017...Projet formations : communication avec Ghadeer ( voir 5 et 6 novembre 2016 et formation PODD. A voir....

Vente d'huîtres 2016 , toujours aussi bonnes en provenance de l'île de Ré...

 

 

 

 

 

 

 

Le ministère des Affaires Sociales s'est doté d'un site bien renseigné à propos de l'autisme. Un site gouvernemental , ce qui est très bien pour se renseigner et ne pas lire des inepties.

http://social-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/lancement-du-site-officiel-d-information-sur-l-autisme-www-autisme-gouv-fr

 

Guide pour la scolarisation 2016
Guide scolarisation autisme Bretagne num[...]
Document Adobe Acrobat [3.1 MB]

Nouveau guide pour la scolarisation en pdf...

FORMATION ABA 5 et 6 novembre : complète !

1ère édition de la marche : à refaire.

<< Nouvelle image avec texte >>

MARCHE POUR L'AUTISME  dimanche 31 juillet

Concert du 31 juillet, : une toute petite couverture par la presse jurassienne.

Prix de vente : 10 € Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.  Attention ! Places limitées, à réserver sur : https://www.billetweb.fr/concert-tedzik-de-lons-a-londres  Au profit de l'association L 23 juillet au Boeuf sur le Toit, concert au profit des TED'S

Prix de vente : 10 €
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Attention ! Places limitées, à réserver sur : https://www.billetweb.fr/concert-tedzik-de-lons-a-londres

Au profit de l'association Les Ted's : http://www.lesteds.fr/

Les Ted's est une association oeuvrant pour l'autisme. Le Ted'zik est un festival de musique, en général le dernier week-end de juillet, existant depuis plus de 10 ans. Cette année, c'est un nouveau concept que l'association vous propose avec un concert exceptionnel au Boeuf sur le Toit :

2 groupes : de Lons à Londres !

Zam's
=====
http://www.zams.fr/
Avec leur tout nouvel EP, Zam's vous propose une toute nouvelle formation agrémentée d'une section cuivres énergique et colorée. Ce concentré de chansons acidulées et pétillantes vous fera dandiner et taper du pied à la mesure de leurs rythmes aussi éclectiques qu'énergiques. Zam's a plus de 150 concerts à son actif en France et à l'étranger, 4 albums et un clip remarqué en 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=tdOKhGpd9Zs
A découvrir absolument !

Strangers Know More
=================
http://www.strangersknowmore.com/
Groupe de rock anglais bien connu de la région, ils ont écumé les bars et scènes des alentours avec énergie en distillant une musique culottée à la bière et au whisky. Emmené par leur leader charismatique Chris Ames, qui a cottoyé quelques grands noms de la musique (Joe Cocker, Dave Stewart, Annie Lennox, Eric Clapton), ce groupe nous fait le privilège d'une visite endiablée lors de ce concert exceptionnel.

COMPREHENSION DE TEXTES ET PRODUCTION D 'ECRIT

file:///Users/annesimonin/Desktop/Saillenard%20%7C%20Apprendre%20mieux%20malgre%CC%81%20le%20handicap.pdf Article du JSL Bresse.
Compréhension de textes et production d'écrits. FORMATION SOUTIEN SCOLAIRE LE 21 MAI AVEC LYDIE LAURENT ET LA PEDAGOGIE DE MARIA MONTESSORI

NAISSANCE DE L'URAF BFC union régionale Autisme France Bourgogne Franche-Comté

Avec Les Ted's, Respir Bourgogne et AAB Besançon et Dole NAISSANCE DE L'URAF BFC..... autrement dit L"UNION REGIONALE BOURGOGNE FRANCHE COMTE

Pour une journée qui se voulait bleue, le carnet rose n’était pas loin : l’URAF aura donc pour vocation « de fédérer les associations partenaires d’autisme France et d’assurer une représentation homogène des familles », dixit Christine Garnier, sa présidente.

La mise en accusation par les services sociaux, en Isère, d’une mère de trois enfants autistes montre que le traitement réservé à l’autisme, vu à tort comme une maladie, ne va pas de soi.

Un enfant autiste coûte 25 000 € par an, sauf que…

La priorité de l’association sera d’accompagner les familles avec des professionnels formés à ce handicap – la formation et le diagnostic laissent encore à désirer en France – qui coûte 25 000 € par an et par enfant. « Pourtant, l’accompagnement des familles, qui est de loin préférable à l’enfermement dans un établissement spécialisé, coûterait trois fois moins cher. Avec le budget de 160 000 € que l’Agence régionale de la santé nous alloue, nous pouvons accompagner 30 enfants en coordonnant différents intervenants pour les faire progresser », affirme Christine Garnier. Changer les regards, convaincre les pouvoirs publics, former les services sociaux… Il faut bien un interlocuteur plus imposant pour mieux se faire entendre.

Jean-Marc CHEVASSUS (CLP)

http://www.lejsl.com/edition-bresse/2016/04/04/a-saillenard-la-generosite-s-ecrit-en-bleu

 

http://www.lejsl.com/edition-bresse/2016/04/04/a-saillenard-la-generosite-s-ecrit-en-bleu

http://www.lejsl.com/edition-bresse/2016/04/04/a-saillenard-la-generosite-s-ecrit-en-bleu
http://www.lejsl.com/edition-bresse/2016/04/07/naissance-de-l-union-regionale-autisme-france Naissance URAF BFC
NAISSANCE DE L'URAF BFC autrement dit L'UNION REGIONALE AUTISME FRANCE BOURGOGNE FRANCHE COMTE 2 avril , journée mondiale de l'autisme : à Saillenard aussi !

Le retard français : explications avant la journée bleue 2016

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/03/27/24788-autisme-lincroyable-retard-francais

Soutien à la maman iséroise par la même occasion. Une de "nos" mamans a eu le malheur de dire à une pédopsy de CMP qu'elle était éreintée ( enfant violent qui ne dort pas depuis qu'il est bébé ). Qu'a trouvé cette pédopsy pour l'aider? Un signalement.
article du Journal de Saône et Loire 6 mars 2016 Beau succès pour la formation " le dessin comme soutien à la communication
http://www.vivrefm.com/infos/lire/2865/une-mere-d-enfants-autistes-mis-en-cause-par-la-justice 3 enfants autistes en Isère, placés depuis le mois d'août 2015 par méconnaissance de ce handicap

Enfants autistes retirés à leurs parents : "J'ai été accusée de vouloir à tout prix un enfant handicapé"

Une centaine d'associations dénoncent "des placements abusifs" de jeunes autistes par décision de justice, après une procédure de l'aide sociale à l'enfance. Témoignage d'une mère.

Trois enfants autistes viennent r&eacute;cemment d'&ecirc;tre retir&eacute;s &agrave; leurs parents dans l'Is&egrave;re, apr&egrave;s une d&eacute;cision de justice (photo d'illustration).
Trois enfants autistes viennent récemment d'être retirés à leurs parents dans l'Isère, après une décision de justice (photo d'illustration). (MAXPPP)

Elles dénoncent une "machine à broyer". Le placement, lundi 10 août, par la justice, de trois enfants, après une procédure de l'aide sociale à l'enfance (ASE), en Isère, provoque la colère de 127 associations de familles de personnes autistes. Parmi elles, Autisme France, Collectif egalited, Sésame autisme et Collectif autisme. 

Elles pointent "des placements abusifs" de jeunes autistes, retirés à leurs parents. Et ces associations prennent en exemple le placement "de trois enfants atteints de troubles envahissants du développement" par le conseil général de l'IsèreMalgré des diagnostics médicaux, la mère est accusée de provoquer les troubles de ses enfants pour toucher les allocations handicap et attirer l’attention sur elle, poursuivent les associations de parents d'autistes, citant le juge. "Un exemple parmi tant de témoignages", soulignent-elles.

"Mon fils ne parlait pas, se tapait la tête contre les murs"

"C'est aberrant. Cette mère est devenue une amie que je soutiens, et ce cas est loin d'être rare. J'en vois des tonnes", s'agace Pauline*. Son fils, qui a aujourd'hui 7 ans et demi, a en effet failli lui être retiré. Elle raconte son histoire à francetv info.

"Nous avions besoin de poser un diagnostic car mon fils ne parlait pas, il ne marchait pas, il se tapait la tête contre les murs. Il fallait donc savoir ce qu'il avait et le prendre en charge en fonction du diagnostic", explique la jeune mère, âgée de 34 ans. 

En 2011, un centre d’action médico-sociale précoce (CAMPS) estime que son fils souffre de "carences affectives". Un diagnostic qui ne convainc pas la jeune femme, persuadée qu'il s'agit d'un problème médical : "On m'a accusé de vouloir à tout prix un enfant handicapé." "Face à de telles inepties, avec le papa [ils sont aujourd'hui séparés], nous avons forcé les portes d'un centre de ressources autisme." L'établissement spécialisé détecte chez l'enfant des troubles envahissants du développement : il est autiste. 

Mais la machine s'est emballée. Face à l'acharnement de Pauline pour mettre des mots sur le handicap de son petit garçon, le CAMPS lance une procédure pour "information préoccupante". Gérée par l'aide sociale à l'enfance du département, l'enquête accable la jeune maman. "Sans médecins, on me 'diagnostique' un syndrome de Münchhausen par procuration [ce syndrome, discuté au sein même de la psychiatrie, consiste à provoquer délibérément des troubles sur son enfant pour attirer l'attention sur soi]." 

Pour s'assurer qu'elle ne souffre pas de ce syndrome, Pauline consulte un psychiatre, "un professeur de [l'hôpital] Saint-Anne, à Paris, pour que mon dossier soit béton". Le spécialiste lui repère un syndrome d'Asperger, une forme d'autisme sans déficit intellectuel. "Cela n'enlève rien à ma capacité de mère. J'étais rassurée car je me sentais en marge depuis toujours, c'était une réponse à cette différence, mais enfin, je n'étais pas folle !"

"Le juge m'a accablé pendant quarante-cinq minutes"

Les services sociaux ne s'arrêtent pas là : "On m'a reproché d'inventer des troubles ou d'avoir de mauvaises relations avec le papa, alors même que nous sommes amis, s'étonne la jeune femme. J'ai été accusée de tous les maux. C'est tellement gros que, parfois, on en rit. On m'a reproché d'ouvrir les fenêtres en plein mois de juin pour que mon enfant souffre de troubles ORL !"

Au terme de l'enquête, l'aide sociale à l'enfance recommande le placement du petit garçon. Face au juge, Pauline en prend "plein la tête pendant quarante-cinq minutes". "Puis mon avocat a pu fournir les pièces, les bilans de santé, tout ce que l'ASE n'a pas voulu mettre dans son enquête." Face aux doutes, le juge ordonne une mesure judiciaire d'investigation éducative. Le non-lieu tombe dans le courant de l'année 2013 : Pauline conserve la garde de son fils.

"Au final, quand on obtient un diagnostic d'autisme en pleine enquête, on ne pleure pas de tristesse mais presque de joie car cela nous sauve : on ne va pas nous retirer les enfants, on n'est pas de mauvais parents. Ce n'est pas normal."

Pauline

Congrès...

Programme du congrès (novembre 2015)  ici

La France et l'ONU

Nouveau : COMMUNIQUE DE PRESSE - Des experts de l’ONU demandent à la France la cessation de l’institutionnalisation d’un enfant autiste dans un hôpital psychiatrique

Convention relative au droit des personnes handicapées

Convention relative au droit des enfants

ici

Actualités Juridiques :

Autisme : l'école inclusive, c'est maintenant? Agora Vox, le média citoyen

Circulaire relative au maintien en fonction des AED-AVS parvenus au terme de leur engagement

Pétition : appel pour défendre le 3ème plan autisme

Nouveau :

Convention relative au droit des personnes handicapées

Convention relative au droit des enfants

A vos livres....

Nouveau

S'amuser avec les habiletés sociales

L'enfant autiste : stratégies d'interventions psychoéducatives

et bien d'autres .ici..

 

Sites Web utiles....

Charivari à l'école...

Le spectre de l'autisme...

ces nouveaux sites ici...

L'association... Quoi de neuf ??

Présence des Ted's au colloque Pluradys de Dijon ici

Votre bulletin d'adhésion...

2 avril.... journée mondiale de l'autisme

Nouveau : de nombreux Articles dont " L'école, c'est sa chance"

La journée bleue 2015 de Saillenard/Beaurepaire...ici

Le dossier de presse 2015

Des pages facebook à visiter

Documentation....

Livret Autisme - Ecole Maternelle - ici...

22 conseils pour travailler avec des enfants autistes - ici...

Nouveau : le cahier d'activités de psychomotricité pour la maison ici

Témoignages...

A voir ou revoir...

- Le poignant témoignage de Josef Schovanec

- Interview de Josef Schovanec dans l'émission C l'actu...

- Clip autisme de Sophie Robert : Mon univers à part

 

et autres vidéos.....

Les p'tits papiers....

L'express - Vidéo : Une minute dans la tête d'un autiste ...ici

-  Revue "Vivre ensemble" : DOSSIER Parents et autisme...ici

- Le Nouvel Observateur : quand la psychanalyse racontait n'importe quoi...

- La génération semi-sacrifiée par Nathalie Aynié

Retour sur les Formations

- Saillenard : des outils pour favoriser l'apprentissage des enfants autisme - Formation des 29 et 30.11.2014 (Le JSL)

- Saillenard : retour sur la formation des 1er et 2.11.2014 (Le JSL)

- Lettre ouverte aux enseignants, par Nelly Coroir

ici

Les douze travaux de Basile....

Basile et la soustraction.... une nouvelle vidéo..ici...

Le tri des verbes : la rubrique s'enrichit...ici...

Basile, la Cigale et la Fourmi..ici...

Les habiletés sociales ici...

Austime et Humour en vidéos...

 

Laurent SAVARD - Extraits

Bref, mon dossier MDPH....

Coin détente !!

 

Recettes sans gluten, de nombreux sites Web d'activités manuelles à visiter

Un diagnostic précoce primordial : le Modified Checklist for Autism in Toddlers (M-CHAT), questionnaire pour le dépistage des tous petits...à télécharger ici

 

Qui voir en urgence pour confirmer si mon enfant est autiste ??? Les bonnes adresses.....ici

 

Votre avis nous intéresse…. Laissez-nous un commentaire ici….

BASILE A L'ELYSEE

Basile, 10ans, autiste, s’est rendu le 15 décembre au Noël de l’Élysée pour une journée pleine de magie.

Pour la première fois, dix enfants autistes étaient accueillis au palais de l’Elysée sur invitation de Mr le Président de la République et de Mme Trierweiler.

Cela montre malgré tout, les progrès de l’inclusion dans notre société des enfants handicapés, même si le chemin est encore long…

Rappelons que l’autisme est grande cause nationale 2012 et qu’un enfant sur 150 est atteint de ce handicap neuro -développemental.

Basile, bénéficie depuis l’âge de trois ans d’une prise en charge sur son lieu de vie, mise en place par ses parents, notamment au travers de l’association «Les Ted’s »  qui emploie son Auxiliaire de Vie Scolaire individuelle. Cette « formule » fonctionne : ses progrès se mesurent concrètement grâce à des tests spécialisés et réguliers qui montrent toute l’hétérogénéité de l’autisme (vocabulaire au-delà de 6 ans, niveau de lecture de 8 ans, QI non verbal de 10 ans, 3 ans et demi pour la compréhension sociale, dans le cas de Basile ). Il y a trois ans, cette compréhension sociale se situait vers 15 mois, et ces mois gagnés peuvent paraître ridicules mais sont très précieux. Ils permettront à Basile de ne pas être sur-handicapé à l’âge adulte, et donc de devenir moins dépendant (il coûtera ainsi moins cher à la société). Toutes ces interventions sont synchronisées, dirigées et évaluées, que ce soit sur le temps scolaire, sur le temps à la maison, ou auprès des professionnels en libéral comme orthophoniste, psychologue clinicien ou encore neuro -psychologue. Toutes les interventions s’effectuent de concert autour et dans l’intérêt de Basile.

Cette prise en charge a été rendue possible grâce à la bienveillance de l’entourage de Basile : accueil de l’école du RPI Beaurepaire/Saillenard, bienveillance dans l’application de la loi de 2005 par le rectorat et l’inspection académique, engagement des bénévoles de l’association et de sa commune.

Cette prise en charge n’est pas unique en Saône et Loire (www.elie-entre-autres.fr/), mais elle reste à la charge des parents bien que son coût soit jusqu’à plus de dix fois inférieur à certaines prises en charges et crée deux équivalents temps plein par enfants.

Notre souhait : que cette prise en charge soit développée par les organes de tutelle (Département, ARS,) à minima à titre expérimental avec les associations de parents et de personnes avec autisme.



Lui c'est basile, il apprend différemment mais il apprend beaucoup.

Nous contacter

SITE EN LIGNE DEPUIS LE 01 OCTOBRE 2012

Nombre d'adhérents :